(blogs)

Les Compléments Dethan

Le Chat Noir

Z'humeurs

Fraizochocolat

Un petit coin de banquise

Plants de patates

l'Atelier de Nelene

Le Mange-Rêves

What's Up Doc

Confiture aux trois petits fruits

Blog Opératoire

Brouillaminis

Vagabondages

Marion's Dream

A nice slice of Tororo shiru

Vehlmann

La tête dans les étoiles

L'Etang de Kaeru

Maëster

X-Ael's Sanitarium

Darkitty

Zimra

Obion

Croquer la vie

Bouletcorp

Politburo

Rainy Days

StudioBrou

Bellaminettes Blog

Wing - La grotte

L'actu en patates

L'araignée au plafond


(en anglais)

Japonisme

Haute Macabre

Audrey Kawasaki

 

 

Samedi 11 Mai 2019 -

... Le temps était couleur de pêche.
Sur le Saleys qui dort
Un oiseau d’émeraude et d’or
Fila comme une flèche.

Toulet

::16h50:: Le collage de mai. Les fleurs séchées (des brins de muguet qui ont poussé l'an dernier et qui viennent du jardin de mes parents) sont protégées par une fenêtre de rhodoïd.

::16h02:: Suite de mes critiques littéraires, cette fois je m'attaque aux Larmes d'Artamon, de Sarah Ash, une bonne grosse saga fantasy de 3 tomes bien épais, pas super récente (ça date de 2005) mais dont je n'avais jamais entendu parler avant que ma copine Lisa ne me les prête. J'ai dévoré cette histoire, j'ai même dû me réfréner pour la faire durer un peu car je lisais trop vite!

Ce que j'ai aimé:
- le contexte: ce n'est pas de la fantasy médiévale, ça se passe dans un genre d'époque factice style sous Napoléon et la Russie des Tsars.
- l'action: ça ne s'arrête jamais. Les personnages sont tout le temps sous pression, se déplacent sans arrêt, bref, pas de temps mort ce qui contribue au fait que c'est dur à lâcher.
- le héros, qui démarre blindé de clichés (ho personne ne te l'avait dit mon fils mais en fait tu es le fils d'un roi et tu as hérité de ses pouvoirs blablabla *soupir d'exaspération*) mais qui à force d'être malmené de partout devient attachant.
- le fait qu'on suit un bon moment les aventures de... la mère du héros. Toute seule. Fait qui reste assez rare en fantasy, et très appréciable vu qu'elle a un rôle diplomatique important dans l'histoire.
- L'ennemi du héros, qui est à la fois un tyran puissant et un type qui fait plein d'erreurs, plutôt bien écrit. Et il s'appelle Eugène. ^^
- Un bon équilibre entre conflits/guerres, errances, romances, introspections, magie: c'est agréable à lire.

Ce que j'ai moins aimé:
- Les drakhaons (sortes d'esprits qui prennent possession des gens et les transforment en dragons sanguinaires) ne sont associés qu'à des personnages masculins, et leurs victimes sont toutes des jeunes filles/enfants. Y'a aucune raison à ça si ce n'est qu'ils veulent du "sang innocent", raison que je trouve incroyablement douteuse. C'est aussi une grosse occasion manquée de créer un personnage féminin drakhaon, ça aurait eu de la gueule au moins.
- La religion, qui est très mal amenée (au début on ne sait même pas en quoi les gens croient et pouf d'un coup tu apprends qu'il y a une église, qui ressemble au christianisme, et... rien d'autre, à part le mysticisme shaman) + elle ne sert finalement qu'à créer un adversaire de plus à la fin, avec les inquisiteurs.
- Tous les personnages sont hétéros et c'est quand même franchement triste, sachant qu'une bonne partie des persos sont de fringants jeunes soldats, come on Sarah, you disappoint me. Même chose entre le héros et son "ennemi juré" qui finissent par s'estimer, gros gros potentiel gâché.
- Tous les personnages sont blancs et blonds comme si c'était trop dur d'imaginer une Europe factice avec des peuples qui se mélangent. *gros soupir*
- Il n'y a pas de personnage agissant "ordinaire". Ce sont tous soit des nobles avec leurs problèmes de familles nobles *tousse*, soit des savants/alchimistes/shamans super forts. Les "petites gens" font partie du décor.

En bref: ça se lit super bien et j'ai passé de bons moments. Il y a des facilités dans le scénario, et je n'ai pas été emballée par la partie mystique qui mélange shamanisme et magie, mais j'ai bien aimé les intrigues politiques et les personnages qui doutent, coincés entre devoir et passion.

Travaux récents /disponibles et en cours/ à venir:

Calendrier Hue-Manity / Hannibal

Rêve de Dragon - Jeu de rôle par Scriptarium

Goodies (tablier, posters, cartes postales) pour le Fannibal Fest de Toronto / Hannibal

Ravage Anthology - Hannibal - crowdfunding.

Calendrier Refuge CEDAF